Le champ d'action de Seine-et-Marne Numérique

    La création de Seine-et-Marne Numérique, initiée par le Département de Seine-et-Marne, s’est faite dans la concertation avec les Intercommunalités (Communautés de communes, Communautés d’agglomération) qui l’on souhaité.

    A ce jour, 30 Intercommunalités ont adhéré à Seine-et-Marne Numérique et rejoint le Département de Seine-et-Marne et la Région Ile-de-France.

    L’action de Seine-et-Marne Numérique participe à la réduction de la fracture numérique, tant pour les particuliers que pour les professionnels et services publics, via le déploiement de différentes technologies : hertziennes (Wi-Max), satellitaires, montée en débit et fibre optique.

    Elle s’exerce :
    -    sur tout le territoire seine-et-marnais concernant le réseau Sem@for77 qui dessert les zones d’activités, déploie le satellite et exploite le réseau Wi-Max,
    -    sur tout le territoire seine-et-marnais, à l’exception des zones dites AMII ou conventionnées, pour ce qui est de la montée en débit et de la fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH).

     

    Les zones AMII ou zones conventionnées

    Ce sont des zones sur lesquelles les opérateurs Orange et SFR ont décidé, suite à un appel à manifestation d’intention d’investissement (AMII) lancé par l’Etat en 2011, d'effectuer des déploiements FttH.

    Dès lors, si une collectivité souhaite y déployer un Réseau d’Initiative Publique (RIP), elle ne bénéficie pas de subventions de l’Etat.

    Aussi, Seine-et-Marne Numérique ne déploiera pas de réseaux sur ces zones, ce qui n’empêche pas les intercommunalités qui y sont situées, d’adhérer au Syndicat. Dans ce cas, Seine-et-Marne Numérique leur apporte son expertise en matière d’aménagement numérique et peut les accompagner pour suivre les opérations mises en oeuvre par les opérateurs privés.

    Si dans les années à venir, les opérateurs privés annonçaient qu’ils ne déploieraient pas de réseaux sur les territoires classés en zone AMII, Seine-et-Marne Numérique a prévu dans le contrat de délégation de service public qu’il a attribué à Covage, d’y déployer de la fibre optique.